La femme enceinte

La grossesse est une période importante dans la vie d’une femme. Elle incarne une étape physiologique importante que toute mère voudrait vivre de manière épanouie et sereine, sans douleur ni désagrément. Mais c’est sans compter sur les petits aléas qui viennent ponctuer cette période de grossesse chez plus de 20% des femmes enceintes.

Parmi ces maux, nous trouvons des douleurs ostéo-articulaires ou musculaires. Elles se déclarent volontiers au niveau du bassin ou le long de la colonne vertébrale et s’expriment lors de changement de position dès le 5ème mois de grossesse. Ces douleurs décrivent ce qu’on appelle le syndrome de Lacomme.

Il est en fait lié à des perturbations physiques et biologiques indispensables au développement de la grossesse. Ce syndrome est donc la conséquence d’une adaptation du corps aux contraintes mécaniques de la croissance de l’embryon. Sans ces modifications, pas d’accouchement possible !

Ainsi, nous trouvons une douleur postérieure assez diffuse depuis le bas du dos jusqu’au début des cuisses. Chez certaines patientes, la douleur est dite « ceinturant » puisqu’elle irradie vers l’avant du bassin.

Le point de vue des praticiens sur le syndrome a bien évolué puisqu’au début du 17ème siècle, les femmes qui se plaignaient se voyaient simplement qualifiées de paresseuses. Aujourd’hui, des solutions existent pour stopper le mal et retrouver une pleine autonomie.

La principale d’entre elles est l’ostéopathie puisqu’elle permet d’éviter toute prise de médicaments. En 2 à 3 séances, la douleur est maitrisée de manière pérenne.

})(jQuery)